Auto-Tuto.com • Composition d'un pneu : Mécanique
retrouvez dans cet section de nombreux tutoriels sur la mécanique auto

Composition d'un pneu

Messagede Biboucat » 18 Avr 2011, 19:35

Un pneu compte jusqu'à 40 composants différents, dont l'assemblage ressemble à de la couture.

Il est prévu pour assurer la meilleure adhérence au sol. Pour cela, le mélange de caoutchouc doit être souple pour bien s'imbriquer dans les rugosités de la route et éviter de glisser. Simultanément, ce caoutchouc doit être élastique, retrouver sa forme initiale dès qu'il a quitté le sol, et limiter ses déformations au bénéfice de l'économie d'énergie.

Pour que le pneu garde sa forme bombée mais une bande de roulement plate, une carcasse de fibres et de métaux tressés est noyée dans le caoutchouc. Celle-ci doit également rester souple et reprendre sa forme initiale. Elle ne peut pas être trop rigide, car son écrasement lors du passage sur le sol élargit la source de contact et augmente l'adhérence.

Il faut également que la cohésion entre les fibres et le caoutchouc soit parfaite, sinon le pneu se désintègre, avec risque d'accident à la clé. Pour respecter toutes ces exigences, le caoutchouc est complété de produits chimiques divers : silice, noir de carbone, soufre, résines, antioxydants, anti-UV, etc...

Depuis l'invention par Michelin du pneu à carcasse radiale, la composition comporte plusieurs épaisseurs. A l'intérieur de l'enveloppe, un film de caoutchouc assure l'étanchéité à l'air. Sur ce film, la carcasse radiale est constituée de fil de nylon, d'aramide ou de rayonne. Chaque fil part d'un flanc, descend au talon (le contact avec la jante), entoure la tringle (un cercle qui enserre la jante) et rejoint l'autre côté du pneu où il entoure la seconde tringle par la bande de roulement.

Cette carcasse est noyée dans du caoutchouc naturel mélangé à d'autres composants pour favoriser l'adhésion du fil, conserver la souplesse et dissiper la chaleur produite par les frottements dus au roulage.

Le sommet du pneu qui repose sur le sol doit sa forme aplatie aux nappes qui le renforcent et limitent ses déformations. Ces nappes ne sont pas orientées dans le sens de la marche, mais dans un angle de 21 à 27°. Une dernière bande peut être ajoutée, entourée de fils, qui stabilisera le diamètre extérieur du pneu. La bande de roulement est constituée d'un mélange plus adhérent, posé sur le sommet du pneu. C'est elle qui reçoit la sculpture (ou profil) pendant la cuisson. Des renforts sont souvent posés sur les côtés (les épaules) et sur les flancs suivent le type de pneu réalisé.

Pour réaliser cet assemblage, les différents éléments préparés à l'avance sont posés ensemble sur une forme souple en "tonneau". Le tube ainsi formé va sur une autre machine où il est mis en forme sous une très forte pression. Une fois amené à son bon diamètre extérieur, le pneu est revêtu de ses ceintures et renforts de sommet puis de la bande de roulement. Il peut alors partir vers les fours. C'est à plus de 150°C et pendant 10 mn environ, que s'effectue la vulcanisation, le soudage chimique du caoutchouc.

Il passe alors de l'état plastique à l'état élastique de manière irréversible. Sous une très forte pression interne dans le moule, le pneu prend la forme de la bande de roulement qui est gravée dans le moule. Ainsi la dizaine de parties différentes du pneu ne fait plus qu'une seule et même unité.

Les derniers développements touchent plus la sécurité que les performances. On a vu apparaître des pneus pouvant rouler sans air (les Run Flat ou le Pax Michelin), et des increvables (Kleber ou Continental). Pour Dunlop, le choix est d'alléger le pneu, en remplaçant l'acier par des fibres d'aramide, car un pneu de "GT" peut dépasser 20 kg, ce qui pénalise la tenue de route. Mais pour tous les manufacturiers, c'est l'adhérence sur sol froid et mouillé qui prime, sans augmenter la résistance au roulement ni la consommation de carburant. Les meilleurs revendiquent une économie annuelle égale à un plein de carburant. Avant de sortir de l'usine, chaque pneu est ausculté sous toutes les "coutures". Il est ensuite envoyé directement chez les monteurs ou chez les constructeurs.
Tandis que...tant d'autres animaux d'espèce inférieure donnent la mort pour le seul plaisir de la donner, et que dans leurs massacres nombreux ils semblent plutôt vouloir assouvir leur rage que leur faim - Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Biboucat
Avatar de l’utilisateur
Membre
Membre
 
Messages: 437
Inscription: 28 Mar 2011, 15:26
Localisation: Un pays d'eau et de verdure

Composition d'un pneu

Partenaire

Partenaire
 

Forums Statistiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Options

Retourner vers Mécanique

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
Partenaires: www.auto-tuto.com